L’univers est plein de surprises. Il offre des phénomènes spectaculaire et unique. La rencontre entre les planètes Jupiter et Saturne en est une. C’est une grande conjonction qui se produit que chaque 20 ans. La prochaine est pour 2080. Étant un phénomène extrêmement rare et plein de curiosité, cet article s’en est intéressé en présentant ce dernier.

Un phénomène qui a lieu tous les 20 ans

La rencontre entre la planète Jupiter et Saturne se déroule dans le système solaire. C’est un phénomène qui met en contact les deux plus grosses planètes de l’univers chaque 20 ans. La dernière rencontre s’est déroulée en 2000. C’est la rencontre qui a le plus rapprocher les deux planètes. Elle a juste laissé une très petite distance entre ces deux gigantesques objets célestes. En référence au calcul des éphémérides, une telle rareté ne peut se reproduire que le 15 mars 2080 pour une prochaine fois.

Le rapprochement entre Jupiter et Saturne, signe de grands bouleversements

La grande conjonction de Jupiter et Saturne est interprétée par les astrologues antiques comme étant le signe qui annonce de grands bouleversements. C’est un signe qui se produit d’une manière cyclique lorsque la rotation de ces deux planètes autour du soleil se coïncide. Ainsi, les deux géants se retrouvent alignés avec l’étoile et tous ensemble, ils deviennent extrêmement proches l’un de l’autre dans le ciel. Pourtant la distance qui les sépare est de plusieurs millions de kilomètres. Ce qui s’explique puisque Jupiter gravite autour du soleil à prêt de 900 millions de kilomètres et Saturne à 1,6 milliard de kilomètres environ.

La variation des rapprochements d’une conjonction à une autre

Il est important de noter que les rapprochements angulaires changent en fonction de la nature de la conjonction. Cela à cause des caractéristiques orbitales que présente chacune des planètes. Parmi eux, il s’agit surtout de la légère inclinaison de ces planètes par rapport au plan de l’écliptique. C’est un caractère qui est souvent beaucoup plus important que celui auquel l’on va assister dans les prochains jours. En effet, durant l’ancienne conjonction du 28 mai 2000, les planètes Jupiter et Saturne se sont éloignées de 68,9 minutes d’arc. C’est-à-dire que ces derniers se sont éloignés deux fois plus que le diamètre de la pleine Lune dans la constellation de Taureaux.

Dernière Grande conjonction aussi rapprochée en 1963

D’après Florent Deleflie de l’observatoire de Paris, la grande conjonction est le temps que les deux astres mettent à retrouver leurs positions relativement similaires à celle de la terre. Le plausible rapprochement entre Jupiter et Saturne a déjà débuté depuis des mois. Il parviendra à une distance beaucoup plus petite que la dernière dans la journée du solstice d’hiver

 

Comment se manifeste-t-elle? 

C’est un évènement qui donne l’impression que les deux astres se forment en une seul dans le ciel. La plus géante qui est Jupiter arrive à tourner autour du soleil en 12 ans alors que Saturne le fait en 29 ans. Un mouvement qui finit par aboutir à une rencontre entre les deux astres chaque 20 ans. Ainsi, pour que Jupiter retrouve l’écart d’année qu’il y a entre lui et Saturne, on doit remonter à l’année 1923. Sinon actuellement, pour trouver une conjonction rapprochée entre ces deux planètes, il faut attendre le 15 mars 2080.

Une « étoile-de-Noël » à peine quelques jours avant le 25 décembre

Le phénomène de conjonction permet de former un astre lumineux qui ressemble à une étoile. 

 

Comment l’observer?

Pour observer cette étoile, il faut premièrement, regarder le ciel dans la direction sud-Est au moment du crépuscule. Deuxièmement, cette observation doit nécessairement se faire sous la constellation du capricorne entre 17 h et 18 h. Elle demande aussi de choisir un horizon très bien dégager, puisque les deux planètes sont à moins de 10 ° de hauteur. Outre l’œil nu, on peut également utiliser un télescope spatial, une paire de jumelles ou des lunettes astronomiques pour observer cette dernière. En respectant ces exigences, on peut ainsi voir les deux planètes qui forment quasiment un astre unique. C’est ce phénomène qui est appelé étoile-de-Noël. Il est appelé ainsi parce qu’il ressemble à une étoile et apparait quelques jours avant la fête célébrant la naissance de Jésus-Christ. 

Étoile de Bethléem

Le phénomène de grande conjonction correspond à la célèbre étoile de Bethléem dont l’Évangile de Matthieu fait part dans la bible. En fait, il s’agit de l’étoile qui a dirigé les marges devant la crèche de l’Enfant Jésus. Cependant, plusieurs professeurs d’astronomie ou astronautes amateurs comme Johannes Kepler affirment que cette étoile résulte de l’alignement de Jupiter et Saturne en l’an 7. Une période qui n’avait pas encore connu l’ère chrétienne. La Nasa soutient cette théorie en ajoutant quelques détails. En outre, il est aussi possible que l’étoile de Bethléem vienne aussi :

  • d’une autre conjonction de toutes les planètes ;
  • d’une exposition d’étoile ;
  • d’une comète ;
  • Et d’une inversion d’étoile.

De plus, si les conditions métrologiques le permettent, ce spectacle mérite qu’on fasse un détour pour le contempler même s’il est pour 2080.